BAS LES MASQUES ! Du tac au tac…


Interview Hugues Chantepie (Ugo)

Un trait de caractère

qui vous caractérise ?
Julien : obstiné.
Alex : nerveux.

Votre plus gros défaut ?
Julien : perfectionniste.
Alex : rageux.

Remise en question perpétuelle ou pas ?
Julien : en permanence.
Alex : après action.

Plutôt soirée maison

ou grosse fête ?
Julien : maison.
Alex : grosse fête à

la maison.

Qu’est-ce qui vous met

la rage ?
Julien : les attentats

récents contre Charlie, j’habite à côté.
Alex : j’aime bien tout ce

qui est carré, et ça me met

la rage dès que ça déborde.

Qu’est-ce qui vous met

la patate ?
Julien : c’est simple,c’est juste ouvrir le rideau de ma chambre le matin et voir le soleil. S’il n’y a pas de soleil, je déprime énormément.
Alex : le sourire des gens,

la bonne humeur, la joie

de vivre en général.

Votre plus grosse folie

du moment ?
Julien : faire cet album.
Alex : il n’y a rien qui me paraît fou en soi.

La dernière fois que vous avez été fier de vous?
Julien : au dernier concert, les gens n’ont pas compris car le son était pourri (concert avant le Divan

du Monde), mais j’ai bien joué ce que je devais jouer, c’était plutôt cool !

Alex : Ouaih ça m’a remis

des concerts de Bruxelles. (Quand Alex a arrêté l’Air Guitar !)

À part la musique, avez-vous d’autres passions ?
Julien : le cinéma.
Alex : l’informatique.

Côté famille : liens serrés

ou distendus ?
Julien : un peu distendus.
Alex : distendus.

Rat des villes ou rat

des champs ?
Julien : je suis plus

des champs.
Alex : des villes.

Votre opinion sur la jeunesse d’aujourd’hui ?
Julien : on a un batteur de

16 ans, ça va trop les gars,

il faut se calmer. Moi tu vois, j’allais acheter mes CDs,

je faisais des kilomètres

à vélo pour aller à la Fnac. Aujourd’hui tout est à portée de mains, même quand

je les vois avec leurs petites amies, elles sont habillées comme des femmes,

tu te dis : « Il faut vraiment prendre le temps, ça va

un peu vite. »
Alex : j’avais une conversation avec la barmaid, elle a une fille

de 8 ans et elle dit à

sa mère : « je ne mange pas à la cantine, c’est de la merde. » Tant d’engagement à 8 ans, ça va très vite.
Très peu de connaissances, mais beaucoup d’instant présent.

+ Rubrique Interview


Interview Hugues Chantepie (Ugo)

Un trait de caractère

qui vous caractérise ?
La détermination.

Votre plus gros défaut…
Avoir croisé le chemin de l’addiction sans savoir que j’avais cette propension à être addict.

Remise en question perpétuelle ou pas ?
Journalière.
 
Plutôt soirée maison ou grosse fête ?
Les deux mon capitaine.

Qu’est-ce qui vous met

la rage ?
La connerie humaine.

Qu’est-ce qui vous met

la patate ?
La bonne musique.

Votre plus grosse folie

du moment ?
Des folies de mon corps !...

Que fait Renaud Hantson de son temps libre ?
Des folies de son corps !!!...

La dernière fois que vous avez été fier de vous ?
Maintenant en répondant

à toutes ces questions

en restant calme !...

+ Rubrique Interview

À part la musique, avez-vous d’autres passions ?
Le sexe et l’écriture ou l’écriture et le sexe,

ça dépend !!!

Côté famille : liens serrés ou distendus ?
Subsiste ma mère avec qui j’ai une forte relation et ma tante, mon oncle, ma cousine et une demi-sœur qui sont plus éloignés entre autres à cause de leurs situations géographiques.

Rat des villes ou rat

des champs ?
Je suis un citadin qui a eu une grande ferme il y a quelques années, mais je m’ennuie facilement sans les commodités et l’électricité d’une grande ville.

Votre opinion sur la jeunesse d’aujourd’hui ?
Tout va très vite aujourd’hui chez eux, mais leur niveau d’inculture est sans limite,

la majeure partie pense entre autres que l’art est gratuit et se pirate sur Internet. Je n’ai pas d’enfant, en tout cas pas à ma connaissance comme

je le dis régulièrement

avec cynisme dans les conférences préventives que je donne avec Laurent Karila, je me demande parfois si faire un gosse de nos jours n’est pas un acte d’égoïsme et de non-assistance à personne en danger, surtout quand on voit comment certains parents éduquent leurs gamins…

Interview Hugues Chantepie (Ugo)

Un trait de caractère

qui vous caractérise ?
Perfectionniste.

Votre plus gros défaut ?
Perfectionniste.

Remise en question perpétuelle ou pas  ?
Très souvent, c'est le fait d'être perfectionniste.

Plutôt soirée maison

ou grosse fête ?
Soirée maison.

Qu’est-ce qui
te mets

la rage ?
Les gonflements d'orgueil.

Qu’est-ce qui te mets

la patate ?
Un bon concert.

Ta plus grosse folie

du moment ?
Pas mal de matos pour

mon studio, et il faudrait commencer à gagner plus d'argent ! Mon banquier

ne va pas être content !

À part la musique, tu as d’autres passions ?
La lecture, mais ma

passion s'exprime à

travers la musique.

Côté famille : liens serrés ou distendus ?
Liens serrés.

Rat des villes ou rat des champs ?
Un peu des deux,

mon général !

Votre opinion sur la jeunesse d’aujourd’hui ?
Un peu trop superficielle

sur sa consommation. Trop absorbée par un flot trop rapide qui ne lui permet pas d’en tirer grand-chose car

on prend et l’on jette.

La culture du zapping.

Je ne généralise pas mais c'est une grosse tendance.

+ Rubrique Interview


Interview Hugues Chantepie (Ugo)

Un trait de caractère

qui vous caractérise ?
Chiant !

Ton plus gros défaut ?
Chiant !

Remise en question perpétuelle ou pas ?
Permanente.

Plutôt soirée maison

ou grosse fête ?
J’aime bien faire le pentouflard, mais quand

ça déconne, ça déconne.


Tu déconnes en Pantouffles ?
Ah, des grosses fiestas

à la maison, c’est parfait !

Qu’est-ce qui te mets

la rage ?
Le melon.

Qu’est-ce qui te mets

la patate ?
L’annonce d’un gros concert !

Ta plus grosse folie

du moment ?
J’ai envie d’acheter un ampli qui va me couter les yeux de la tête. Un ampli chez CDM Custom Labs, du matos complètement customisé.

J’ai envie de craquer et

je vais bouffer des patates pendant un moment !

mais ça vaut le coup.

À part la musique, tu as d’autres passions ?
J’aime les jeux vidéo un peu trop.

Côté famille : liens serrés ou distendus ?
Serrés avec certain membre de ma famille.

Rat des villes ou rat des champs ?
Rat des champs.

Ton opinion sur la jeunesse d’aujourd’hui ?
Elle vit des moments un peu sombres, je sais, ça ne va pas aider beaucoup, mais

il faut garder le moral, sortir, voire les choses, vivre

des expériences, mais

la conjoncture est très compliquée pour les jeunes.

+ Rubrique Interview


Interview Hugues Chantepie (Ugo)

Un trait de caractère

qui vous caractérise ?
La persévérance, l’envie,

la passion..

Votre plus gros défaut…
Avoir insisté avec des personnes avec lesquelles

ça ne collait pas.

Remise en question perpétuelle ou pas ?
Oui bien sûr, mais les grandes lignes sont tracées je pense.
 
Plutôt soirée maison ou grosse fête ?
Maison.

Qu’est-ce qui vous met

la rage ?
Nos élites.

Qu’est-ce qui vous met

la patate ?
La passion.

Votre plus grosse folie

du moment ?
Aucune.

Que fait Dimitri Pasadovic de son temps libre ?
Je fais du sport et je joue beaucoup aux cartes.

La dernière fois que vous avez été fier de vous ?
En préparant un bon repas.

À part la musique, avez-vous d’autres passions ?
Les sports de combat,

le cinéma.

Côté famille : liens serrés ou distendus ?
J’entretiens.

Rat des villes ou rat

des champs ?
Les espaces de nature.

Votre opinion sur la jeunesse d’aujourd’hui ?
J’espère qu’elle saura déjouer les pièges de notre système et rester éveillée.


+ Rubrique Interview


Interview Stof

Un trait de caractère

qui vous caractérise ?
Je suis assez speed.

Votre plus gros défaut ?
Je suis un peu tête de cochon parfois.

Remise en question perpétuelle ou pas  ?
J’essaye, mais tout seul

ce n’est pas facile, ce qui

te fait vraiment te remettre en question, c’est la vie, quand un truc te tombe

sur la gueule, tu n’as pas

le choix.

Plutôt soirée maison

ou grosse fête ?
Soirée maison, je ne suis pas du tout grosse fête.

Qu’est-ce qui vous met

la rage ?
La télé, je déteste, je n’en

ai pas. Dès qu’il y en a

une d’allumer ça me rend dingue, ça ne devrait pas exister. Je pense que c’est

ce qu’il y a de pire. Imagine la planète sans télé, les gens se parleraient, ce serait le bonheur. Certains me disent "oui, mais il y a quand même des choses bien", aujourd’hui il y a Internet

et il y a beaucoup plus de choses bien sûr le Web.

Qu’est-ce qui vous met

la patate ?
Plein de choses heureusement. Monter sur scène, avoir la chance de faire ce que je fais, pouvoir faire des chansons, être dans un groupe. Je n’en demande pas plus, je m’en fous de vendre des disques, d’être riche, imagine seulement

le bonheur que ça procure de monter sur scène…

Votre plus grosse folie

du moment ?
Les guitares ! J’ai plein de guitares, je n’en achète pas à plus de 300 euros, je refuse, uniquement des pas chers, tout ce que je trouve.

Que fait Didier Wampas de son temps libre ?
Je n’en ai pas tant que cela mine de rien ! Je m’occupe de mes enfants, je fais de

la musique… Quand

je peux, je fais du vélo, mais

je n’ai pas assez le temps.

La dernière fois que vous avez été fier de vous ?
Hier soir en sortant de scène, j’ai tout donné.

Ça peut paraître con ! En fait ce n’est pas de la fierté,

mais je suis content de voir les gens avec le sourire.

À part la musique, avez-vous d’autres passions ?
Le vélo !

Côté famille : liens serrés ou distendus ?
Ça va de ce côté-là, je fais même un groupe avec

mes enfants et ma fiancée

"Sugar and Tiger".

Rat des villes ou rat

des champs ?
Rat des villes ! Tu sais, je suis un Parisien, même le vélo à la campagne ça me fait chier, il ne se passe rien ! À Paris, tu es à fond tout le temps, c’est comme dans un jeu vidéo, faut faire gaffe au feu, dépasser les voitures, faire gaffe aux piétons… J’adore faire du vélo à Paris. De plus comme j’ai travaillé à

la RATP (NDR : Didier a

été électricien à la RATP pendant 35 ans !), donc la ville, ça veut vraiment dire quelque chose pour moi, j’avais l’impression de faire partie d’elle, c’était mon terrain de jeu, donc oui,

je suis un vrai Parisien.

Votre opinion sur la jeunesse d’aujourd’hui ?
Comme dirait Didier Super : « Yen a des biens ! » (rires)

+ Rubrique Interview


Interview Hugues Chantepie (Ugo)

Votre plus gros défaut…
Je suis un râleur.

Remise en question perpétuelle ou pas ?
Tout le temps.
 
Plutôt soirée maison ou grosse fête ?
Les deux.

Qu’est-ce qui vous met

la rage ?
Le nouvel AC/DC.

Qu’est-ce qui vous met

la patate ?
Heuuuuuu… joker !

Que fait In Volt de

son temps libre ?
On vit comme tout le monde (lol).

À part la musique, avez-vous d’autres passions ?
La lecture, j’adore ça !

Côté famille : liens serrés ou distendus ?
C’est mon socle fondateur, mon équilibre.

Rat des villes ou rat

des champs ?
Les deux.


+ Rubrique Interview


Interview Hugues Chantepie (Ugo)

Un trait de caractère qui vous caractérise ?
Le calme ! Pas calme ! (rire)

Votre plus gros défaut ?
Pas calme ! (rire)

Remise en question perpétuelle ou pas ?
Perpétuelle.

Plutôt soirée maison

ou grosse fête ?
Ça dépend. Les deux.

Les grosses fêtes, j’en fais pas mal avec 6:33, je travaille dans le milieu de la nuit.

Je ne suis pas casanier mais j’aime bien me retrouver seul chez moi ou avec quelques amis. Avec

mon amie aussi, quand

tu commences à avoir une vie de couple, il faut pouvoir donner un peu, avoir une vie équilibrée. Si tu travailles dans le milieu de la fête,

il ne faut pas trop la faire pour laisser du temps aux autres choses afin d'avoir une vie plus riche.

Qu’est-ce qui vous met

la rage ?
Ce qui s’est passé

il y a quelques jours

(Ndlr : l’interview a été réalisée quelques jours après l’attentat à Charlie Hebdo), mais beaucoup

de choses, c’est pour cela que je ne suis pas calme !

Il y a le professeur Choron qui disait peu de temps avant qu’il meure : « Je mourrais triste devant

la connerie humaine ».

En gros, ça me parle !

Qu’est-ce qui vous met

la patate ?
La vie que j’ai aujourd’hui,

la famille, les amis,

le groupe, ma petite amie… Je fais le bilan ces derniers temps et ce n’est pas parce que je vais avoir 36 ans demain, aujourd’hui j’ai quelque chose que j’ai cherché pendant longtemps. Ce qui me rend heureux, c’est d’avoir bataillé autant pour y arriver aujourd’hui. Touchons du bois, ça va pas trop mal !

Votre plus grosse folie

du moment ?
Claquer des thunes dans

le tatouage alors que je suis intermittent du spectacle. Non, la folie, elle est déjà dans 6:33, tu ne pourras pas me voir plus fou qu’au sein du groupe.

La dernière fois que vous avez été fier de vous ?
C’est là, aujourd’hui, il y a plein de fois où tu es fier

de toi car tu le ressens dans le regard des autres.

Cet album, quand on le composait et l’écrivait, on

se regardait en se disant :

« Putain, c'est pas mal » !

Ce groupe-là, c’est mon groupe préféré ! Si je l’avais découvert et que ça n’avait pas été le mien, il aurait

été mon combo fétiche.

À part la musique, avez-vous d’autres passions ?
Le tatouage, tout ce qui

est art urbain, mais je suis un grand fan de théâtre

et j’y vais régulièrement.

Les expos et le cinéma aussi, j’ai plein de passions.

Côté famille : liens serrés ou distendus ?
Un frère, une sœur, mes deux parents, nous sommes très soudés même si je vis loin de chez eux. Pas besoin de les appeler souvent,

une fois tous les quinze jours, on se voit trois fois

par an. Je vais essayer d’aller les voir plus souvent parce que la vie avance. Mais grâce à la famille, à leur soutien, j’en suis là aujourd’hui et

à nous cinq on est un bloc.

Rat des villes ou rat des champs ?
Je suis rat des villes et justement ma famille est

rat des champs. Eux sont restés à Chamonix et moi à Paris. J’aime mes montagnes mais quand je rentre

chez moi, je m’y emmerde rapidement. Ces petits villages où tout se sait très vite, j’étais le mouton noir,

le premier tatoué du village, je faisais de la musique alors que ce n’était pas le sport national : il fallait que je m’en aille, ce n’était pas pour moi. Ces petits microcosmes ne me plaisent pas, j’aime ce bordel qu’il

y a à Paris, c’est plein de possibilités. Le genre humain est là, on a tout

le panel, le bon comme

le mauvais.

Votre opinion sur la jeunesse d’aujourd’hui ?
J’ai l’impression aujourd’hui de ne plus en être un. Quand j’avais 15 ans et

que j’en voyais qui avaient 35 ans, c’est des darons les gars ! Je n’ai pas l’impression d’être un daron. Je ne sais pas trop, je ne crois pas en connaître assez pour pouvoir juger. C’est marrant, je suis en décalage avec les gamins de la rue. On taxait des clopes à l’époque, eh bien

là on m’a demandé « t’as pas un SMS s’il te plaît »,

« on peut te taxer un SMS », je connaissais pas ! Et puis on m’appelle monsieur

ou l’ancien, t’as envie de lui mettre une tarte dans la gueule au gamin de 15 ans ! (rire). Je n'ai pas besoin

de les comprendre pour

les apprécier. Ce qui m’emmerde par rapport à

la jeunesse, c’est les vieux qui leur donnent des conneries à suivre, quand

les parents délèguent l’éducation à la télé.

L’erreur, elle n’est pas dans la jeunesse, elle est dans

les cons qui font des enfants et qui leur inculquent

de mauvaises choses.

La jeunesse aujourd’hui

a le même potentiel que

l’on avait nous, il faut savoir l’exploiter et leur donner

les outils pour le faire.

+ Rubrique Interview


Interview Hugues Chantepie (Ugo)

Un trait de caractère qui vous caractérise ?
Chiant !

Votre plus gros défaut ?
Chiant !

Remise en question perpétuelle ou pas ?
Perpétuelle. De plus en plus, avant pas du tout, j’étais obtus, plus j’avance, une espèce de sagesse. (rires)

Plutôt soirée maison

ou grosse fête ?
Grosses fêtes mais j’ai besoin de mes soirées maison pour me reposer des grosses fêtes.

Qu’est-ce qui vous met

la rage ?
Plein de choses, l’indifférence, le dédain et être sur scène.

Qu’est-ce qui vous met

la patate ?
Être sur scène et l’AMOUR !

Votre plus grosse folie

du moment ?
Ne pas dormir pendant trois jours ! (rire)

La dernière fois que vous avez été fier de vous ?
J’ai un peu de mal à être fier de moi.

À part la musique, avez-vous d’autres passions ?
La musique est ma passion quotidienne et être avec mes potes.

Côté famille : liens serrés ou distendus ?
Liens serrés.

Rat des villes ou rat

des champs ?
Rat des villes.

Votre opinion sur la jeunesse d’aujourd’hui ?
C’est un éternel recommencement, on fait tous les mêmes erreurs, je n’ai pas la sensation que les choses aient vraiment changé, à part le côté social, mais les mentalités ne changent pas pour autant. On est peut-être un peu plus violent, plus mordant maintenant, les nouvelles générations sont peut-être un peu plus comme cela, mais c’est sûrement ce qu’ont dit les générations précédentes en parlant de la mienne. Je n’ai pas envie de dire ça, je vais passer pour un vieux con ! (rire).


+ Rubrique Interview