La chronique de Christophe Favière alias Stof




Moebius / « Hybris »


Label : K2 Management / Dooweet  Records - Sortie le 20 octobre 2017


Dés la première écoute, on se doute que la tâche ne va pas être simple pour mettre des mots sur la musique de Moebius. Entre Metal Prog et Death Metal, le quintette nous entraîne dans leur univers sombre, mais pleinement maîtrisé. Tout est savamment orchestré, minutieusement étudié et donne le sentiment que chaque note n’est pas là par hasard et participe à une construction ultra-complexe. Pas étonnant donc que les Italiens aient mis quatre ans à élaborer ce premier concept album. L’intro  « Inflection II » ne prépare absolument pas à un album de Metal. Ici se côtoient Didgeridoo, Beat Box et sons électro pour créer une ambiance assez étrange et oppressante. Passé cette intro, les choses sérieuses commencent. Le début du second titre « Obsidian » est lourd comme du Black Sabbath, et la batterie est souvent en contretemps et renforce le côté saccadé omniprésent sur le premier effort des Italiens. Les guitares alternent entre gros riffs bien lourds et arpèges hypnotiques et répétitifs comme sur le titre « Limestone ». La voix d’Andrea Orrù (arrivé  dans le groupe cet été) fait énormément penser à Max Cavalera. Puissant et guttural à souhait, il ne tombe pourtant jamais dans les clichés du genre en apportant une certaine retenue maitrisée. Plus étonnant encore, sur les titres « Coal » et « Uranium », des passages en chant clair donnent l’impression d’être en plein milieu d’un morceau d’Alice In Chains tant les sonorités sont proche de celles de Layne Staley (décédé en 2002).  Comparés à des groupes tels que Pantera ou Meshuggah et au Mathcore en général les transalpins ne s’enferment pas pour autant dans un style bien défini et au contraire transgressent les codes en créant un son bien à eux. Et même si parfois on peut trouver les morceaux un peu répétitifs, après une écoute répétée, ce sentiment disparaît avec la richesse des compos et de l’orchestration. Produit par Daniel Bergstrand (Meshuggah, Tool, Mastodon), le premier album de Moebius est plein de promesses et nous avons hâte de les découvrir sur scène.

 

© Christophe Favière

Track List :
01. Inflection I I, 02. Obsidian, 03. Iron, 04. Lead, 05. Mercury, 06. Inflection I, 07. Limestone, 08.Coal, 09. Uranium, 10. Diamond, 11. Inflection I I