La chronique de Stof


Crédit : Mathieu Ezan



Tagada Jones - La peste et le choléra


Label : Enragé production / At(H)ome / Wagram - Sortie le 3 mars


L'urgence. Voici le maître mot de ce 9e album des Bretons de Tagada Jones. Ici point de chansons légères ni de rigolade. Terminé la déconne. Du début à la fin, cet album transpire la colère et l'indignation. Une fois de plus, tout le monde en prend pour son grade, politiques, religions, orient, occident, écologie. Même l'écriture est plus brutale, les textes assènent leurs messages avec des mots simples et efficaces, l'heure n'est plus à la poésie, mais à la révolte. Nico et sa bande rallument définitivement le flambeau de la colère laissé vacillant par le Trust des débuts et autres Bérurier Noir. En 46 minutes, Tagada Jones fait le tour de toutes les inquiétudes d'une génération indignée. Côté musique nous sommes toujours dans ce mélange de Punk/Metal/Hard-Core que savent si bien manier nos quatre larrons. On note même une petite touche d'industriel sur le morceau "La peste et le choléra". Les mélodies sont entêtantes et restent en mémoire. Les lignes de basses sont mises en avant par une production impeccable. Les refrains sont taillés pour le concert et l’on imagine très bien le public les scander tels des slogans de révolte. Un album qui sent bon la poudre et appel à l'union de tous ceux qui refusent les systèmes établis et souhaitent un futur autre que celui qu'on nous promet. L'ombre du drapeau noir flotte sur ce brûlot breton que nous avons hâte de découvrir en live. Les Tagada Jones sont en tournée, consultez les dates sur leur site.

Tracklist :
01 Vendredi 13, 02 La Peste Et le Choléra, 03 Pertes Et Fracas, 04 Envers Et Contre Tous, 05 Guns, 06 Mort Aux Cons, 07 Le Monde Tourne À L’envers, 08 Narcissique, 09 Enfant Des Rues, 10 Pas De Futur, 11 Je Suis Démocratie (version 2017), 12 Le Non Point De Retour.




Crédit : Mathieu Ezan