La chronique de Stof


Crédit Ségolène Accaries



The Butcher’s Rodeo - Backstabbers


Label : At(H)Ome - Sortie : 4 novembre 2016


Dès la première écoute, on se dit qu’il ne va pas être facile de décortiquer cet album tant il est riche et complexe. Hard-Core, Punk, Metal, les Butcher’s Rodeo explorent de nombreuses facettes du Rock. Les alternances de passages calmes et de déferlante sonore sont la marque de fabrique de cet album. Les plages de guitares se superposent pour trouver un juste équilibre entre riffs ravageurs et mélodies lancinantes. La qualité et l’orchestration des compos est vraiment bluffante. La voix de Vincent (Peignart-Mancini qui officie également au sein d’AqME) oscille entre vociférations et refrains entêtants (presque Pop). Le travail effectué sur sa gamme vocale est réellement impressionnant et les enchaînements chant clair/hurlements sont beaucoup plus fouillés que sur leur EP précédent « Ghosts in the Weirdest Places ». Concept album, « Backstabbers » nous raconte l’histoire d’un corsaire Anglais passé à la piraterie, qui, sentant sa fin proche « Setting Sails » (l’intro qui nous annonce une fin imminente) nous fait part de ses interrogations. Il y est aussi question d’abandon de la famille à travers la vision de son fils sur le titre « HMS HOPE ». Tout cela mis bout à bout en fait un disque qui s’écoute comme un livre (on pense notamment à  « Terror » de Dan Simmons). Les parisiens nous plongent littéralement dans un univers marin glauque à souhait. Les références  à cet univers (mythologie, langage…) montrent que le sujet à été creusé par le quintet. Côté son, la réalisation de Francis Caste (Cowards, Lazy, Svart Crown) est soignée, le gros son restitue bien l’ambiance violente de l’histoire. Avec ce premier album, les Butcher’s Rodeo maîtrisent parfaitement leur Hobocore (traduisez Hardcore de clochard selon Vincent himself !) sans tomber dans les facilités du genre et affirment une personnalité qui leur est propre. Ajoutez à cela un visuel des plus soigné, et vous avez là mon coup de cœur du moment. Vraiment hâte de les découvrir sur scène. Allez, un petit reproche quand même pour la forme : c’est trop court !!!

thebutchersrodeo.com

Tracklist : 1. Setting Sails, 02. Little Death, 03. Conundrum, 04. Nelson's Folly, 05. Redemption Cay, 06. Hms Hope, 07. The Journey, 08. The Legacy, 09. In The Shallows, 10. Good Fucking Luck, 11. The Devil Of The Wind, 12. Losing Heart


 

Écoute possible sur DEEZER ici


The Butcher's Rodeo - Conundrum


The Butcher's Rodeo - Good Fuckin Luck





Crédit Ségolène Accaries