Conan + Downfall Of Gaia + Hark + High Fighter

Organisateur : Garmonbozia - La Boule Noire (Paris) le 22 mars 2017

 

18.20, 10 minutes avant l’ouverture des portes, je me place dans la petite file pour le concert de ce soir , un temps gris , un vent frais, quelques gouttes commencent à tomber doucement, un petit peu d’attente supplémentaire, toujours autant de gouttes mais pas assez pour réduire mon cuir au rang de chaussette mal séchée…. On rentre dans la salle, on se refamiliarise avec un endroit trop peu visité sur ces derniers concerts et on apprécie à l’avance le pit photo, certes petit, mais existant donc on sera à l’aise pour shooter et apprécier le concert en vous ramenant les meilleurs souvenirs possibles. Le premier groupe entame son set dans une salle moyennement pleine et sans véritablement d’ambiance, mais ça ne décourage pas les High Fighters , groupe de Stoner allemand, pas né de la dernière pluie et l’on sent l’expérience dès les premières notes de chant. Une voix rauque limite punk (poussée par Mona ancienne chanteuse de A million miles) commence à se faire entendre dans une salle parsemée. Un gratteux, un bassiste motivés en pleine transe musicale qui ne vaudra que peu d’échange avec le public, un batteur plutôt juste et un barbu à casquette assez introverti détonant de contraste avec le reste du groupe. Un premier groupe correct sans grande prétention !
Petite pause, le temps de s’octroyer une tite mousse légère et de tailler le bout de gras entre confrères ou amis zikos. S’en suit HARK … nom que l’on voit déjà porté sur pas mal de tee-shirts dans la salle. La population est à ce moment notablement agrandie … (à croire que compter le nombre de tee-shirts de groupes augmente le nombre de gens !)
HARK … visuellement un melting pot de chopper barbu, de viking , de biker façon SoA .. envoie directement un son carré, bonne présence scénique du chanteur Jimbob Isaac que l’on sent habitué à la scène , une bon Stoner à moitié Sludge… plutôt très bien amené, on regrettera une batterie peut être un peu trop « chef de file » et un peu redondante de Mr Bonwick, mais cela fait à la fois le charme et le défaut du style selon moi. Le set sera acclamé convenablement par les fans et c’est le principal !
Encore une pause ! ENCORE ? oui … d’habitude je ne me plains pas mais là le temps passé à écouter HARK était à la fois court et long… sentiment étrange, je me dis que quelque part j’en ai certainement apprécié plus que ce que je voudrais l’admettre, mais ça c’était avant DOWNFALL OF GAIA.
Je les ai haïs ! 2min12, parce que les lights bleues en led c’est sympa deux minutes, mais ça casse le moral photographique et ophtalmique. On s’essaie à la photo, mais dur dur, malgré tout ce set … une tuerie ! Des teutons dans un groupe depuis plus de 9 ans nous embarquent dans un Stoner/Boom ne laissant vraiment pas indifférent et ne cessent de varier sur la longueur du set, du mouvement scénique, des musiciens de chaque côté de la scène donnaient beaucoup de valeur et d’impact au public que l’on sent de plus en plus motivé ! On notera bien évidemment un chant partagé entre un Anton, le bassiste, et Dominik Goncalves dos Reis, le guitariste, un bon duo !! laissant à Marco Mazzola le loisir d’un petit solo bien senti et une batterie rondement menée par Mr Kadnar. Un groupe comme je les aime avec une véritable énergie, vigueur, liaison avec le public et une sacrée musique que demander de plus !
On finira la soirée par Conan, le moins évident à écouter ou à apprécier selon moi ? Cette écoute du live m’a fait plaisir mais peut être qu’un deuxième groupe de Stoner/Doom à la suite était dur à gérer pour mon cerveau ! J’ai trouvé ce set un peu long, mais beaucoup moins dynamique que le groupe précédent, ce qui n’enlève rien aux musiciens 3 guitares/voix , basse/voix et batterie. Le public ne sera pas vraiment conquis par la musique, une atmosphère de fumée, d’ombre sur un fond de lumières bleues et oranges assez intimistes , m’a poussé à aller dans le fond de la salle pour apprécier (peut être mieux) le set de ce groupe de Liverpool. Jon Davis, très concentr, faisait partager sa musique avec le premier rang, mais on ne remarque pas de grandes effusions de sentiments de ce côté là non plus. Rich, très méticuleux, a été pour moi le meilleur batteur de la soirée car même si Conan a pu paraître un peu redondant, son jeu était parfait de bout en bout.
Voilà une bonne petite soirée, avec mine de rien et malgré mes commentaires, un goût de trop peu global.

 

Texte et Photos : © Lykh’Arts

 

Conan + Downfall Of Gaia + Hark + High Fighter

 

Cliquez sur les photos de © Lykh’Arts ci-dessous de Conan & co !