Report live Eisbrecher

Trabendo / 14 Octobre 2017


Une soirée chaude en perspective au Trabendo en ce soir du 14 octobre 2017 avec Eisbrecher (brise-glace) et l'occasion de les voir se produire en France pour la première fois avec leur fin de tournée "Stormy Trip Tour". Un genre musical (Neue Deutsche Härte / Metal Industriel) un peu méconnu dans notre pays, à part un certain Rammstein ! Apparemment le public a répondu présent à la vue de la file d’attente. Une fois entré dans la salle, on sent déjà une chaleur étouffante et on risque de mouiller le maillot face à l’Allemagne ce soir ! Je vais retrouver le mini-pit photo du Trabendo, le No man's land pour les photographes le plus petit du monde entre l’artiste et le public. Je m’y glisse donc et la lumière s’éteint pour faire apparaître le quatuor allemand Unzucht (« Fornication » en français !) se définissant comme un combo de Dark Rock (Dark Alternative Rock). La prestation est parfaite pour une première partie avec l’énergie et la banane du chanteur Daniel Schulz qui saura haranguer le public du Trabendo avec une facilité déconcertante, ne cessera de se rapprocher de la foule, un pied sur la scène, l’autre posé sur le crash barrières pour plus de proximité. Une petite panne d’électricité viendra polluer ce début de set et 5 minutes d’arrêt forcé assez brutal, vu comment la salle était déjà enflammée, en faute une malheureuse alarme ! Mais l’humour est de la partie et tout rentre dans l’ordre. Dans la chaleur moite, le public sautille, headbang et danse, un pari relevé avec brio pour une première partie et un style musical pas vraiment légion sur nos planches. Une petite mention spéciale pour le guitariste coiffé de sa crête punk Daniel De Clercq pour ses riffs accrocheurs et sa voix sombre ! Avant d’aborder la venue de Eisbrecher, on peut largement dire qu’Unzucht a soufflé un moment de bonheur plus que positif sur la petite salle rouge parisienne.

Unzucht

Unzucht

Unzucht

Unzucht


Changement de plateau, c’est le moment de faire une petite pause accompagnée d’une bonne bière ! En jetant un œil vers la scène en mouvement, je me rends compte de l’installation d’une chaise haute face au micro, je m’interroge ? Y’aurai-t’il un blessé ? Alexx Wesselsky ? Retour sur le devant de la scène car l’extinction des feux est imminente. Le groupe tant attendu rentre en scène et effectivement Alexx rentre sur scène sous les lights bleues, avec l’aide d’une béquille, casquette à lunettes vissée sur la tête, et s’installe sur la chaise pour un salut militaire, mais vous pouvez me croire ça n’entachera pas la prestation monstrueuse du combo et de son capitaine conquérant. Une armée de musiciens en costume militaire pour une montée en scène sur le titre éponyme de leur dernier album « Sturmfahrt ». Le Frontman Alexx s’exprimera avec aisance dans un français parfait dans un Trabendo quasiment plein et le combo nous fera le plaisir d'une vingtaine de titres partagés entre nouvel album et anciens titres (voir Setlist). Tout le set ne sera que riffs puissants, lourds, refrains entêtants agrémentés de la voix profonde et charismatique du leader vocal. Grand moment sur le titre « Amok » avec la sortie en avant-scène de quatre bidons pour un moment de percussions magistrales, un Tambour du Bronx minimaliste à la sauce Allemande ! Avec le titre « Was Ist Hier Los ? » le set sera à son paroxysme avec une salle transformée en dancefloor malgré le sujet abordé, la violence et la toute-puissance des médias ! En toute fin de soirée, place à une démonstration du batteur Achim Färber agrémenté du guitariste à l’électro et montée du groupe Unzucht pour un moment de partage avec l’absorption d’un shot amical ! Ce mélange de metal, rock alternatif et électro aura déchainé le public ce soir, mains levées, cris, pogos, sautillements, tous les bons agréments d’une magnifique soirée où la glace fut brisée !

 

Texte & photos : © Hugues Chantepie pour boosteleson.com

Merci à Tangui et Garmonbozia

 

Setlist Eisbrecher : 01. Intro, 02. Sturmfahrt, 03. Willkommen im Nichts, 04. Das Gesetz, 05. Automat, 06. Fehler Machen Leute, 07. Eisbär, 08. Amok, 09. So Oder So, 10. Die Engel, 11. Prototyp, 12. Himmel, Arsch und Zwirn, 13. Wo Geht der Teufel Hin?, 14. Eiszeit, 15. 1000 Narben, 16. Was Ist Hier Los?, 17. This is Deutsch, 18. Verrückt, 19. « drums vs maschine », 20. Miststück, 21. In Einem Boot.

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir !