Escape The Fate + Guest / Report Live


Escape The Fate / The World Over / Slaves
Le Trabendo le 18 février 2019 avec Alternative Live


 

Direction le Trabendo en cette soirée du 18 février 2019 pour fêter les 10 ans du deuxième album au nom évocateur « This War is Ours » (Cette guerre est la nôtre) d’Escape The Fate dans la catégorie Metalcore / Emocore. Le groupe emmené par Ronnie Radke jusqu’en 2008 et remplacé par Craig Mabbitt signataire de ce deuxième album aujourd’hui mythique. « This War is Ours »  est représentatif d’une certaine histoire d’un rock où la jeunesse au look Emo se laissait encore emporter par une certaine folie de la fête ! Malheureusement, la fête sera restreinte ce soir, car cette jeunesse a pris de l’âge, a certainement oublié ses souvenirs d’adolescence et le Trabendo restera tristement à moitié vide. Pourtant, la formation originaire de Las Vegas a délivré cette année un sixième album intitulé « I Am Human » (Je suis humain), comme si nous assistions à un cri de désespoir !


Mais ouvrons le bal avec The World Over tout droit venu de Los Angeles avec sa puissante frontwoman Tiaday Ball pour nous distiller un rock hardcore endiablé, tellement la belle a de l’énergie à revendre. Sur une base rythmique lourde, on sent le potentiel mélodique du groupe, armé de jolis riffs de guitare. Tiaday au chant guttural s’époumonera de toute son âme pour nous livrer une prestation à la hauteur de l’enjeu, tellement le groupe déborde d’ambition à conquérir le monde. Pourtant, le son sera très mauvais ce soir, aussi bien pour les deux premières parties que la tête d’affiche et dépossédera la soirée d’un potentiel pourtant énorme.


Nous découvrirons ensuite sur les planches Slaves de Sacramento, combo accès post-hardcore adolescent pré-pubère aux chansons mélodiques radiophoniques, avec un nouveau frontman pour l’occasion en remplacement de Jonny Craig à la suite des problèmes de dépendance, Matt McAndrew. La prestation manque de saveurs, manque de crasse, de gros son, d’énergie et d’esprit rock’n roll, preuve s’il en est d’une rose offerte à Matt ! Leur set sera principalement accès sur leur dernier opus « Beautiful Day » dont le sulfureux Jonny reste l’indispensable absent… !

Cliquez pour agrandir et faire défiler les photos !

 

Cliquez pour agrandir et faire défiler les photos !


21h30, les lumières s’éteignent, « Bohemian Rhapsody » de Queen retenti au sein du Trabendo et est repris par les fans impatients de voir leurs idoles conquérir une fois de plus leur cœur. Le combo débarque avec la banane, de l’énergie à revendre et attaque le set dans l’ordre précis des 11 microsillons gravés il y a 10 ans déjà de « We Won't Back Down » à « It's Just Me ». La fosse du Trabendo a  désormais pris un peu de volume et la base fan se déchaîne, pogote et slam sur les riffs appuyés d’un autre temps entre Metal et Rock ! Pourtant, les mains se tendent et la communion opère encore aujourd’hui. Mais il est temps de revenir à notre époque après 45mm de set avec le titre « Do You Love Me » issu du dernier opus « I Am Human » et de se rassurer peut-être que l’histoire n’est pas encore terminée… « Quand je crie à pleins poumons / Est-ce que tu m'aimes? / Est-ce que tu m'aimes?… » Le guitariste Kevin Gruft reste le trublion de la bande avec une attitude rock’n’roll, sauts, tirage de langue, rapprochement avec les premiers rangs sans oublier son look à la Johnny Deep (sur les planches !) ! Malheureusement, je serai très mal placé pour en profiter dans l’œilleton de mon appareil. En résumé, les fans en ont eu probablement pour leur argent, pourtant un manque de soins au son, pour une soirée d’anniversaire reste impardonnable, irrespectueux pour des chansons à l’esprit commercial et mélodique du groupe. Le style Emocore d’Escape The Fate reste un style d’une certaine jeunesse passée et faire évoluer une recette commerciale vers plus de créativité n’est pas toujours chose facile ! « We Are the Champions » clôturera le show en guise de remerciement, il n’y a plus qu’à attendre un biopic sur Craig Mabbitt et Escape The Fate… !

Texte et photos : © Chantepie Hugues
Merci à Roger et Alternative live


Setlist Escape The Fate : Intro : Bohemian Rhapsody, 1- We Won't Back Down, 2- On to the Next One, 3- Ashley, 4- Something, 5- The Flood, 6- Let It Go, 7- You Are So Beautiful, 8- This War Is Ours, 9- 10 Miles Wide, 10- Harder Than You Know, 11- It's Just Me, 12- Do You Love Me, 13- Remember Every Scar, 14- I Am Human, 15- Broken Heart, 16- Gorgeous Nightmare, 17- One for the Money, 18- We Are the Champions

Cliquez pour agrandir et faire défiler les photos !