Festival Celte en Gévaudan

Saugues (43)


Une curiosité ! Un festival Celte en plein cœur du Gévaudan ! Une curiosité donc, où pour une journée, la ville de Saugues vit au rythme des binious et autres cornemuses avec la parade des Bagads Bretons et Écossais. La ville de Saugues est plutôt réputée pour sa bête. Et oui, sur boosteleson nous ne sommes pas contre une petite leçon d’histoire. Donc me voilà parti avec femme et enfants à la découverte du musée de la fameuse bête du Gévaudan qui terrorisa la région entre 1764 et 1967. Après cette petite visite un brin traumatisante pour les enfants (oui je sais, c’est mal !), place donc au défilé de musique celte dans les rues de la ville. Il fait beau en ce mois d’août, la bière fraîche est la bienvenue et prépare au reste de la soirée. Parce que oui, nous sommes ici pour une autre raison. En effet, le défilé se termine au marché aux bestiaux transformé en salle de concert pour l’occasion. Nos potes de Matmatah étaient invités d’honneur de cette 11e édition rapport à leurs origines Bretonnes. Et comme nous étions en vacances pas loin, ils nous ont convié à partager ce moment avec eux.
Mais pour l’heure c’est à The Moorings d’ouvrir les hostilités. Les Alsaciens proposent un set à la croisée des Pogues et de Dropkick Murphys avec une touche Punk-Rock, rien que ça. L’énergie qu’ils dégagent sur scène chauffe un public allant de 7 à 77 ans (voir plus !). Ils sont rompus à l’exercice de la scène et cela se sent. Un vrai coup de cœur pour ce groupe qui n’est pourtant pas le style de musique que j’écoute habituellement. Mais la magie du live à bien opéré…
Les Moorings laissent donc la place à Matamatah qui comme le dit Stan (le chanteur) sont un peu étonnés de se retrouver dans un festival Celte en plein cœur du Gévaudan, mais qu’à cela ne tienne, ils sont prêts à en découdre avec les 2800 spectateurs présents pour eux ce soir. Et la fête va tenir toutes ses promesses. Les Mat’ enchaînent les morceaux avec une énergie à peine émoussée par la tournée marathon des festivals d’été qu’ils viennent de réaliser. Pourtant en coulisses, le bassiste Éric nous avouera que Stan est malade comme un chien et que lui-même a été obligé de s’appuyer à plusieurs reprise contre son ampli car il commençait à voir des étoiles !!! Côté public, on ne s’aperçoit de rien et la foule danse et chante à l’unisson sur tous les titres des Bretons qui sont tout de même surpris de se retrouver dans un tel lieu et qui craignaient pour l’acoustique. Les toits ondulés du marché ont posé quelques soucis aux ingé-son. Une dernière petite anecdote d’Éric : « Ça fait quand même bizarre, le repas est servi dans la salle d’équarrissage ! »

Texte & photos : © Christophe Favière (Stof) pour boosteleson.com

 

Cliquez sur les photos ci-dessous !