Hellfest 2018

Clisson 22 / 23 / 24 Juin 2018 par © Chantepie Hugues



Vous parler de la 13e édition du Hellfest c’est à la fois simple et compliqué, ce festival reste un événement bien à part, avant tout par le nombre de sensations qu’il peut produire à chacun d’entre nous à chaque instant. Malgré les nombreux jugements stéréotypés, ce festival n’est que convivialité, bienveillance et vous n’y trouverez aucune sensation de peur irrationnelle ou de sentiment d’insécurité, vous allez enfin pouvoir baigner dans un océan d’harmonie où chacun échange sous une même bannière avec l’amour d’une certaine expression musicale rassembleuse et pleine de joie. Bon on ne va pas se mentir non plus, pour les personnes souffrant d’ochlophobie la chose deviendra tout de même compliquée lorsque la pendule frôlera les dix-huit heures ! Malgré ça, c’est tout simplement un véritable bonheur !
Ce vendredi 22 Juin 2018, dès 10h30, le public se presse sur le site sous un soleil de plomb, casquettes, chapeaux ou boîtes de bière sur la tête, qu’importe la tenue, l’ambiance est sereine et toute cette foule diffuse une odeur de vacances au sein de cette forteresse garnie de décors à la Mad Max. Les premières balances résonnent dans le lointain et préfigurent l’imminence de l’ouverture des hostilités musicales. Pour mon premier jour, je foule donc une pelouse bien verte en direction du concert d’ouverture sur la Mainstage, armé de mon fidèle Canon pour shooter et acclamer nos Français de Malemort - pour un set de 30 mm - devant une foule déjà bien garnie en cette heure si matinale pour un festivalier devant tenir debout jusqu’à 2h05 du matin ! Mais Malemort et leur Free Metal mérite cet accueil chaleureux, leur prestation sera à la hauteur et portera avec brio sur tout le site les belles valeurs musicales du Hellfest. Le festival est désormais bien ouvert pour trois jours de fête au sein du temple de la musique extrême sur les terres clissonaises chargées d’histoire bretonne. Tous les ingrédients sont là pour le plaisir des yeux et des oreilles. À partir de cet instant précis, l’immense enceinte se remplira jusqu’à son maximum et les groupes connus et moins connus vont s’enchainer sur les six scènes présentes sans interruption. La force de cette manifestation, c’est qu’il y en a pour chacun d’entre nous et preuve en est, si un concert ne vous transcende pas il suffit tout simplement de partir vers d’autres univers, la critique reste donc inutile car la force du Hellfest est de pouvoir vous proposer énormément d’univers variés et ainsi vous balader au milieu des sculptures post apocalyptiques, s’approcher des bars à l’univers Titty Twister, découvrir des animations incroyables ou respirer le coin de la restauration aux mille saveurs, le tout arrosé de bière et de muscadet… sans oublier ces trois nuits apocalyptiques où tout s’illumine de mille feux. On pourrait peut-être y apercevoir un homme errant sans but mais ici il pourra certainement réapprendre à vivre !
Suite à mes premiers pas dans le large pit des Mainstages, je fonce direction Altar pour Drakwald groupe français de Death Metal Mélodique teinté de folk possédant une belle maitrise technique pour revenir vers les grandes scènes pour les Américains de Mos Generator et leur esprit rock rétro bien pêchu aux senteurs seventies. Eh oui, c’est cela la vie d’un photographe au Hellfest ! Courir, marcher, porter, suer, se faufiler et sauter d’un genre musical à l’autre avec une véritable ouverture d’esprit et l’espoir de pouvoir vous rapporter des souvenirs visuels intemporels. Tous les longs discours sur tels ou tels groupes n’ont pas véritablement de sens car vous retrouverez toutes les vidéos de concerts filmés par Arte, et quoi de mieux pour vous rendre compte de la prestation de vos artistes préférés. Par contre je vous propose de découvrir mes clichés figeant un instant précis, un souvenir pour l’éternité, sorte de roman feuilleton d’un photographe ayant fait ses propres choix parmi tous ces groupes présents pour vous rapporter certaines images de musiciens heureux de jouer et de pouvoir partager lors de cet événement mondial vraiment hors du commun ! Et vous pourrez vous dire en toute simplicité, ah oui j’y étais ou pas !
Je vous livre donc la liste des groupes que j’ai eu le plaisir de shooter, malheureusement à travers un seul titre ! Vous retrouverez également sur boosteleson.com le report photo de mon binôme surtout présent dans la folie de la Warzone, Mr Christophe Favière.

 

Texte et photos : © Chantepie Hugues


Un grand merci à Roger Wessier sans qui tout cela ne serait pas possible !

Vendredi : Malemort (Free Metal / France), Drakwald (Death Metal Mélodique / France),  Mos Generator (Rock / Etats-Unis), Caïnan Daw (Black metal / France), Bukowski (Power Rock / France), The Walking dead Orchestra (Metal / Death Metal / Brutal Death  /Deathcore / France), Toseland (Hard Rock / Royaume-Uni), Darkenhöld (Medieval Black Metal / France),, les Britanniques  de Tesseract (Progressive, Groove, Experimental, Metal / / Royaume-Uni), Misanthrope (Progressive Death Metal / France), Chris Slade Timeline (groupe du batteur Gallois d’AC/DC / Royaume-Uni), Schammasch ( black metal / Suisse), Sons Of Apollo (Hard Rock / États-Unis), Benighted (Brutal Death Metal / France), Rose Tattoo (Rock n Roll, Blues / Australie), Converge (Hardcore, Metal / Etats-Unis), Joan Jett and the blackhearts (Rock / Etats-Unis), Meshuggah (Experimental Metal, Metal Extrême / Suède), Europe (Classic Rock / Royaume-Unis), The Hollywood Vampires (Rock, Hard Rock avec entre autre Johnny Depp, Alice Cooper, Joe Perry / Etats-Unis) et Stone Sour ( Hard Rock avec entre autre Corey Taylor / Etats-Unis).

 

Cliquez sur les photos pour Vendredi ! Samedi et Dimanche plus bas dans la page !


Samedi : Redemption (Rock / France), Hexecutor (Thrash Metal / France), Breed Machine (Metal / France), Pensées Nocturnes (Black Metal / France), Black Bomb A (Metal Hardcore / France), Bloodshot Dawn (Melodic Death Metal / Royaume-Uni), Savage Messiah (Metal / Royaume-Uni), Hantaoma (Pagan Metal / France), Eskimo Callboy (Electrocore / Allemagne),  L7 (Metal Alternatif / Etats-Unis), Psykup (Metal / France), Tremonti (Metal, Heavy Rock, Trash Metal / Etats-Unis), Powerflo (Heavy Metal, Rap Metal / Etats-Unis), Jonathan Davis (Metal au sens large ! / Etats-Unis), Pleymo (Nu-Metal / France), Bullet For My Valentine (Metal / Royaume-Uni), Body Count avec un certain Ice-T (Trash Metal, Rap Metal / Etats-Unis), Limp Bizkit avec un certain Fred Durst (Nu-Metal, Rap Metal / Etats-Unis).

 

Cliquez sur les photos !


Dimanche : Malkavian (Power Thrash Metal / France), Feed The Rhino (Metal, Rock / Royaume-Uni), Plebeian Grandstand (Metal / France),  Orden Ogan (Power Metal / Allemagne), Crisix (Metal / Espagne), Stray From The Path (Alternative Hardcore / Etats-Unis), Au-Dessus (Black Metal / Lituanie), Primal Fear (Metal /Allemagne), Shinedown (Metal Rock Alternatif / Etats-Unis), In This Moment (Metal Rock Alternatif / Etats-Unis),  Asking Alexandria (Rock, Metal / Royaume-Uni), Ice Earth (Metal / Etats-Unis), Killswitch Engage (Metal / Etats-Unis), Accept (Metal / Etats-Unis), Arch Enemy (Melodic death metal / Suède), Alice In Chains (Rock Alternatif, Grunge / Etats-Unis), Amorphis (Heavy Metal / Finlande),  Marylin Manson (Suicide Rock, Metal / Etats-Unis).

 

Cliquez sur les photos !