Impericon Never Say Die! - le Trabendo

Organisateur : Alternative Live - 23 Novembre 2016

 

Direction le Trabendo pour participer à l’Impericon Never Say Die! Tour 2016, rassemblement sans concessions, ni fioritures de Metalcore en France depuis 2010 pour se faire saigner les oreilles par l'intensité des décibels et bousculer, décoiffer par la dépense d'énergie propre à ce genre musical. Le Trabendo va transpirer avec une très belle affiche pour les fans du genre : Polar (Hardcore/GB), Make Them Suffer (Deathcore/Australie), Fallujah (Deathcore progressif /USA), Obey the Brave (Hardcore/Canada), Carnifex (Deathcore/USA), Thy Art Is Murder (Deathcore/Australie) et pour l'apothéose de la soirée Whitechapel (Deathcore/USA) qui va produire une véritable déferlante de métaux lourds et profitera en fin de soirée d'une fosse des plus énervée. Une belle initiative se produit, durant les changements de plateaux, par l'intervention à deux reprises d'un représentant de l’association Hope For The Day pour essayer de sensibiliser ce jeune public en transe à lutter contre la dépression, l'isolement et les suicides. Message bien reçu et applaudi avec ferveur. On est là pour mosher, pogoter, slamer, headbanger, participer aux circle pits proposés comme une évidence par les groupes successifs et surtout, s'exalter, se vider de toutes les frustrations, de ce mal-être social ambiant, passer un bon moment d'excitation et faire grimper l'adrénaline afin d'entrer en transe avec les esprits du metalcore. Pour chaque formation les leaders vocaux arpentent la scène et haranguent la foule avec leurs chants gutturaux et la fosse réceptive communie avec ferveur pour le plus grand bonheur des combos. On pourra regretter le manque de communication entre les musiciens affairés sur leurs instruments pour des riffs lourds, violents et puissants. L'ambiance lumineuse n'est pas en reste avec sa brutalité, rapide, noir, rouge, bleu, s'ajoute à ça une petite brume ambiante malheureusement souvent de rigueur et ça devient un vrai calvaire pour les photographes et leurs appareils ! Malgré tout, cette contribution lumineuse crée sans aucun doute l'ambiance survoltée du Trabendo ce soir avec son avalanche de décibels. Un groupe Canadien dénotera un peu, c'est clairement le set de la soirée à mon goût, par sa musique moins chaotique, sa prestation plus accessible, moins sombre, entraînante, Obey the Brave dont seuls les musiciens vont danser, sauter, bouger dans tous les sens et on se dit à ce moment-là, ça respire vraiment la bonne humeur. On retiendra également l'installation de l'ambiance la plus noire, la plus oppressante avec la prestation de Carnifex, mais également un stage diving du chanteur de Thy Art Is Murder sur une foule exaltée et endiablée pour un petit slam. Pour les fans du genre, impossible de ne pas y être, si vous avez loupé cet événement organisé par Alternative Live, courrez l'année prochaine pour acheter vos billets sans aucune hésitation !
Texte et photos Hugues Chantepie

 

Trois Setlists pour les puristes :
Carnifex : Drown Me in Blood - Slow Death - Hatred and Slaughter - Die Without Hope - Lie to My Face - Hell Chose Me –
Thy Art Is Murder : Holy War by - Light Bearer - Absolute Genocide - Coffin Dragger – Emptiness - The Purest Strain - Shadow of Eternal - Dead Sun - Reign of Darkness

Whitechapel : Mark of the Blade - Elitist Ones – Faces - Vicer Exciser - Prostatic Fluid Asphyxiation - Bring Me Home - End of Flesh – Possession - This Is Exile - - - The Saw Is the Law