Joanne Shaw Taylor / Mr Mat / Report Live


Joanne Shaw Taylor « The Reckless Heart Tour »
Avec Gérard Drouot Productions – La Cigale le 16 Février 2019


 

La Cigale s’est habillée de rouge ce soir avec les rangées de fauteuils en ordre de bataille vissés au sol, en rangs serrés et bien alignés. La venue de la british Blues Rock Joanne Shaw Taylor est une chose sérieuse et doit être un moment religieusement musical, paisible, dans une atmosphère de rêverie, de confort et de voyage. La Cigale, dans un silence annonciateur de communion intense, attend avec impatience les mélomanes, les oreilles affinées au velours des cordes, au son seventies de l’orgue Hammond, le tout posé sur une rythmique basse batterie toute en finesse. Chacun arrive à pas feutrés et s’installe à sa place attitrée sur des airs de rock blues seventies. Sur la scène trônent deux tapis – élément incontournable du guitare héros ! – pédales et micros, set de batterie timidement installé derrière un plexiglas et fier, imposant, tout de bois vêtu, l’orgue Hammond tellement chargé d’histoire musicale. Mais sur ces planches minimalistes à l’image de Joanne Shaw Taylor se sont invités une chaise et un micro.


19h30 sonnent, les lumières se tamisent et l’heure est venue de découvrir l’amuse-bouche (oreilles) de la soirée. Un musicien approche, chaussures, costume et guitare noirs, à l’allure élégante d’un chef d’orchestre et s’installe devant un parterre un peu parsemé. C’est un certain Mr Mat en solo pour l’occasion (habituellement avec Moutain Men) qui s’installe face à l’armée de sièges flamboyants. Mr Mat, c’est l’essence même du blues, par sa seule présence le solide poète, au charisme indéniable, vous emporte dans un univers musical lourd d’histoire, mais extrêmement joyeux par son interprétation. Tout cet univers transpire et se diffuse au sein de la moiteur de la salle, portée par une voix envoutante et puissante martelée par les cordes et un pied droit énergique. La salle sera subjuguée par la reprise de « Georgia On My Mind » immortalisée par Ray Charles, …Géorgie, Géorgie / Toute la journée /Juste une vieille chanson douce… Écouter Mr Mat, c’est voir un être humain habité de mots et de notes se fusionnant et transcender l’image d’une simple vie. Avec talent et beaucoup d’humour, Mr Mat a réussi son passage sur les planches de la Cigale et nous espérons de tout coeur retrouver sur son projet solo toute la richesse de sa palette entendue ce soir.


Cliquez pour agrandir et faire défiler les photos !


Les lumières furent courtes pour Mr Mat, mais l’heure approche pour la guitariste de talent britannique - découverte par Dave Stewart d’Eurythmics - à la voix puissante, Joanne Shaw Taylor. Durant l’entracte, la salle se remplit sous le pas cadencé des ouvreuses. En attendant son prochain album « Reckless Heart » prévu pour le 15 mars prochain, Joanne tourne et tourne encore les têtes et les âmes avec un rock blues issu des plus grandes légendes à l’instar de Stevy Ray Vaughan ou Jimmy Hendrix. Sur les terres de Joe Bonamassa (guitariste de blues rock américain), la blonde Joanne s’approche du Graal et conquière le monde avec sa six cordes, parité oblige ! L’artiste maîtrise toutes les techniques et les sons explosent de toutes parts et le crissement des cordes s’entremêle avec brillance avec ses propres cordes vocales comme sur « White Sugar », « Going Home », « Dyin’ To Know » ou le très rock’n’roll « Mud Honey ». La salle, malgré le confort des fauteuils, se laisse emporter dans un tourbillon de nostalgie moderne ! La dame ne lâchera jamais le sourire vissé à son visage, preuve du lien d’amour si particulier qu’elle entretient avec son instrument lui permettant d’emporter ses simples mots au-delà du réel. Ses doigts courent sur les cordes avec facilité, virtuosité et caressent les oreilles du public venu rêver d’un ailleurs et d’une téléportation transcendantale vers leur propre imaginaire. Le set montera crescendo et sera à son apogée après une heure de show, le rock’n’roll se sera installé pour ne plus quitter les planches à coup de solos endiablés et d’attitudes porteuses de liberté. Ce que nous avons pu entendre ce soir est de bon augure pour le prochain album attendu « The Reckless Heart »dont le titre « Bad Love » fera l’effet d’une bombe auprès des fans. Le nouveau visage du blues est féminin, « A Star Is Born » !


Texte et photos : © Chantepie Hugues pour boosteleson.com
Merci à Évelyne de GDP pour l’accréditation

Cliquez pour agrandir et faire défiler les photos !