Report Live Krazolta

Le Bus Palladium / le 9 Février 2018 / Paris par © Christophe Favière


Grosse découverte ce soir au Bus Palladium. Les Bordelais de Krazolta débarquent à la capitale au lendemain des grosses chutes de neige qui ont paralysé les Parisiens. Bon, même s’il est vrai qu’il est plutôt inhabituel d’avoir autant de neige sur Paname, ce n’est pas cela qui va m’empêché d’aller découvrir ce quartet Girondin. Depuis le temps que j’attendais de les découvrir… En effet, j’ai rencontré le guitariste Kriss à l’occasion de la venue sur Paris des Datcha Mandala quelques années plus tôt. Le rapport ? Kriss via sa boîte « Maximum Tour » est le tourneur-manager des Datcha, mais aussi de Dre Gipson (ex-Fishbone), Bagdad Rodeo et j’en passe. Mais ce soir, c’est bel et bien avec son groupe qu’il est présent au Bus Palladium. Pensé dans les années 90 par le guitariste/chanteur Guillaume Sciota, et initialement nommé « RDV », Krazolta distille un rock teinté de funk, de groove et plein d’autre sonorités venues tout droit des années 70. Autre particularité, ils travaillent uniquement en analogiques et enregistrent sur bandes comme cela se faisait jusqu’à l’arrivée du numérique dans l’univers de la musique. Leur deuxième album « Link » a donc été enregistré à Bordeaux au Studio Berduquet (Studio réputé de Bordeaux, entièrement équipé en analogique depuis 2015) par Clive Martin (Queen, Les Negresses Vertes, Les Wampas, excusez du peu !). Pour ce qui est de la scène, la prestation est beaucoup plus brute, les claviers, cuivres et autres chœurs entendus sur l’album ayant disparu. Le chanteur me confiera après le concert que, non seulement pour des raisons logistiques et financières, il est vite compliqué de déplacer tout le monde sur certains concerts, il y a aussi une réelle volonté d’offrir au public quelque chose de plus Rock sur certaines dates. Ainsi est venue l’idée d’avoir plusieurs formations dans le groupe, une formation « Sweet Folk Rock Trio » plus intimiste, la « Rock 'N' Roll division », et enfin le « Full Rythm'n'Blues band » avec clavier et section cuivre. Et ça marche ! Du rock bien gras à la limite du Stoner, du Rythm ‘N’ blues, une balade folk taillée pour un pub irlandais, du groove bien funky, un titre que n'aurais pas renié AC/DC, voilà tout ce que l'on trouve chez les Bordelais de Krazolta, qui ne s’enbêtent pas à s’enfermer dans un style arrêté. Le public ne s'y trompe pas, et les têtes vont rapidement se mettre à bouger au rythme des Krazolta. Les titres s’enchaînent sans trop de chichi. Le chanteur et sa jolie veste léopard n’en fait pas trop et parvient facilement à capter l’attention du public. Le show se finira par une reprise explosive du « Gloria » de Van Morisson et verra Guillaume descendre de scène pour finir le morceau en dansant avec l’assemblée. Ce n’est qu’en retrouvant le froid glacial de la nuit Parisienne que l’on se rend compte qu’un concert de Krazolta, c’est vraiment chaud !
Alors n’hésitez pas à suivre de près ce groupe qui est un vrai coup de cœur boosteleson.com.

Texte et photos : © Christophe Favière

Merci à Maximum Tour

Cliquez sur les photos !