Lordi / Silver Dust / Report Live

Petit Bain à Paris le 17 octobre 2018 avec Access Live



Il semblerait qu’il y ait une invasion de monstres tout droit venus de Finlande ce soir au Petit Bain à Paris pour une tournée portant le nom de Sexorcism Tour 2018. Horror show et terreur sont donc au programme avec le groupe fantasque de Hard Rock Lordi. Lors de mon arrivée aux abords de la salle flottante, de nombreux fans trépignent déjà d’impatience pour assister à l’attraction du soir et pouvoir ainsi embarquer pour le bateau fantôme ! Mais avant de se faire peur, un tout autre univers avec nos cousins suisses de Silver Dust mêlant musique interactive et animations visuelles. Finalement Petit Bain se transforme pour cette soirée en chapiteau flottant, je vous dis donc : « Welcome, bienvenue installez-vous dans votre fauteuil bien gentiment, le spectacle va bientôt commencer ! ».


Il est temps d’accueillir la jolie surprise de la soirée, Silver Dust et leur nouvel opus House 21. D’entrée de jeu, nous sommes transportés dans un univers magique, sombre, étrange, cinématographique à la Tim Burton ou romantique à la Baudelaire. Look victorien, chapeau haut de forme et courts-métrages diffusés sur un grand miroir doré en interaction avec les musiciens tout au long du set. Leur univers « « le Steampunk » est un genre imaginant jusqu’à quel point le passé aurait pu être différent si le futur était arrivé plus tôt. » Douglas Fetherling. Le spectacle est total et Lord Campbell est heureux d’être sur les planches et le signifie en partageant ses émotions à de nombreuses reprises. L’ambiance va monter crescendo, le public est assurément conquis et le manifeste à gorge déployée. Sur l’écran apparaît un personnage masqué à l’orgue invitant Lord Campbell à un duel. Il s’arme de sa guitare et reprendra lors d’un duel les mélodies jouées par cet étrange personnage masqué. Le combo va même nous gratifier également d’une reprise de « Bette Davis Eyes » de Kim Carnes et le voyage visuel, musical d’une époque à une autre est un confort intellectuel qui ne se refuse pas !  En fin de set, apparition de bidons pour une dernière partie sous forme de partitions tribales, de sourires, d’échange et de hurlements. Silver Dust tient le public du Petit Bain avec un show millimétré, au bel univers et à la balade artistique au-delà des étiquettes musicales… Un grand merci à Lord Campell (vocals / guitare), Tiny Pistol (guitare / vocals), Kurghan (basse) et Magma (batterie) pour ce show plein de vie et de mystère sur la piste du grand cirque musical !


Setlis Silverdust : 1- The Unknown Soldier, 2- House 21, 3- Dette Davis Eyes(Feat. Mr Lordi), 4- Forever, 5- La La La La, 6- The Witches Dance.

Cliquez sur les photos !


Avant l’entrée en piste des Kings de l’horreur, la mission est de se déplacer vers le bar et revenir se placer pour avoir la place stratégiquement idéale. Extinction des feux, « God Of Thunder » de Kiss retentit dans les enceintes et l’on sent la fosse bourdonner de plaisir face au décor de château hanté en carton-pâte. Le théâtre de l’Horror Show ouvre ses portes pour du sexe, de la religion et de l’horreur. Mr Lordi apparaît à travers la porte du château affublé de son costume de monstre pour enfin lancer les hostilités. Lordi reproduit sur le titre « Sexorcism » l’image forte de leur dernier album en poussant dans un fauteuil roulant la créature possédée et ficelée de leur pochette. Le combo est désormais sur les planches pour une représentation théâtrale aux supers effets spéciaux ! La palme reviendra à la marionnette fantôme projetée au-dessus de la fosse à l’aide d’une structure ressort dépliable ou Mr Lordi et sa meuleuse géante voulant découper à tout va, la peur est à son comble ! Sans oublier le crâne fumant nous transportant dans le petit budget du nanar d’épouvante des années 70. Mais soyons honnêtes, on se laisse facilement prendre au jeu par cette fête à neuneu, car musicalement Lordi c’est du pur Heavy de qualité. Le dernier 11 èmes album sera mis à l’honneur ce soir avec « Your Tongue’s Got The Cat », « Naked In My Cellar » ou le très réussi « Sexorcism ». M. Lordi, en maître de cérémonie, armé de sa voix d’outre-tombe et mélodique, est accompagné avec brio de ses gentils monstres, Mr Amen à la guitare, OX à la basse, Hella aux claviers et Mana à la batterie. Tous les personnages de la pièce auront le droit à leur moment de gloire avec leurs solos de quelques minutes et ainsi montrer leur véritable talent de musiciens en étant armés de toute cette couche d’accessoires. Le lancer de confettis de Mr Lordi sur le titre « Blood Red Handman » rend le spectacle magique et Petit Bain se transforme en grand bain de jouvence. Les ultras fans sont bien présents et la folie envahit la salle, la fête du rock’n’roll est réussie une fois de plus. Le voyage à travers l’histoire du groupe à coup de synthé, riffs et chant machiavélique va nous offrir des moments d’anthologie (voir setlist). Le show se terminera sur le titre « Hard Rock Hallelujah » (album The Arockalypse de 2006) dans l’euphorie générale « Les anges du rock'n'roll amènent un hard rock alléluia / Hard rock alléluia ! ».

Texte et photos : © Chantepie Hugues - Merci à Manu & Cyril d’Access Live


Setlist Lordi : 1- Sexorcism, 2- Would You Love a Monsterman?, 3- Missing Miss Charlene, 4- Your Tongue's Got the Cat, 5- Drum Solo, 6- Blood Red Sandman, 7- It Snows in Hell, 8- Keyboard Solo, 9- She's a Demon, 10- Naked in My Cellar, 11- Rock Police, 12- Bass Solo, 13- Hug You Hardcore, 14- The Riff, 15- Guitar Solo, 16- Hug You Hardcore Encore : 17 Devil Is a Loser, 18- Hard Rock Hallelujah.


Cliquez sur les photos !