Report Mastodon / Red Fang / Russian Circles

le 29 novembre 2017 / Élysée Montmartre


Direction l’Élysée Montmartre à Paris pour retrouver les quatre monstres de Mastodon. Ils seront accompagnés lors de cette soirée pleine de promesses par les Américains de Red Fang (Heavy metal/ Sludge metal) et de Russian Circles (post Rock/post metal). Pour la première tombée de rideau, nous allons découvrir le trio de Russian Circles, enfin découvrir… Ils apparaitront et joueront un post-rock instrumental progressif une trentaine de minutes, dans le noir durant tout leur set, dans une ambiance métal lourd parsemé de parties aériennes, mais le tout, purement instrumental plein de maitrise et de technicité. Le public restera statique et peu enclin à manifester de l’engouement. Il faut dire que public et groupe dans un noir profond et sans micros ne facilite pas la communication, l’échange et le partage ! Nous aurons droit tout de même à des micro-flash de lumière pour pouvoir prendre quelques photos et voir à quoi peuvent ressembler ces musiciens si mystérieux ! 30 minutes viennent de passer et nous restons un peu sur notre faim…

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir !

Suivront dans la foulée Red Fang - originaires de Portland dans l’Oregon – ils vont investir les planches avec tous les ingrédients pour motiver et chauffer enfin un public impatient. Le chanteur Aaron Beam prend immédiatement possession de la scène avec un rock bien catchy, un stoner bien énervé et un heavy metal lourd et rocailleux. Un gloubi-boulga bien maitrisé à l’énergie sans faille. Les membres du combo paraissent très libres sur les planches et ça nous donne une véritable impression de live improvisé et de sincérité. Le public a pris l’ampleur de Red Fang et entre en communion avec le groupe et amorce les codes propres au metal. Comme pour le premier combo, les lights ne sont pas vraiment là, afin de créer une ambiance complètement festive, noir c’est noir ! Energie, liberté et speed font de leur prestation une réussite. Nouvelle pause et derniers réglages pour les vedettes de la soirée.

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir !

Les Américains de Mastodon remontent sur scène ce soir à l’Elysée Montmartre pour célébrer leur dernier opus « Emperor Of sand » en notre compagnie. Un mélange toujours aussi efficace de hard-rock, de heavy metal et de metal progressif qui s’affine au fur et à mesure des années. C’est sous un tonnerre d’applaudissements que Brann, Brent, Bill et Troy entrent en scène pour un show réglé au millimètre. Le gros son du combo résonne à l’Elysée Montmartre comme un bon coup de massue et sonne comme un manifeste de puissance, de professionnalisme structuré et de virtuosité. Nous sommes ce soir face à un groupe qui en impose et le set démarre fort sur « The Last Baron » issu du 4ème album Crack the Skye de 2009 génialissime de virtuosité technique. Le public s’en prend plein la gueule et les oreilles dès le début du set et déjà l'attention est principalement tournée vers Troy Sanders le frontman bassiste/chanteur et ses mouvements de corps enveloppant son instrument comme s’il était devenu une maitresse sexuelle ! Ce sera sans aucun doute la personnalité principale de la soirée au niveau du show. En fond de scène, nous aurons droit à des écrans à led où viendront se projeter lumières et animations en rapport à leur charte graphique à travers les visuels de leurs albums. L’ambiance scénique restera donc dans l’ensemble lourde et sombre en corrélation avec la noirceur oppressante des quatre éléments. Les voix s’entremêleront avec force et fluidité tout au long du show, à se demander parfois qui était derrière le micro ! S’ensuivront de nombreux titres en forme de best of comme « Oblivions » ou « Steambreather » déjà inscrit dans la mémoire collective de nombreux fans et ils nous feront le plaisir de jouer sept titres du dernier opus « Emperor of Sand », « Sultan's Curse », « Ancient Kingdom », « Andromeda », « Show Yourself », « Roots Remain » et « Scorpion Breath ». Le public restera dans l’ensemble plutôt calme écoutant religieusement les tonnes de décibels déversés et les riffs ravageurs, mais il faut dire que les Américains en imposent. Nous assisterons tout de même à quelques tentatives de slams dans les premiers rangs, mais finalement sans grande conviction. Les six derniers titres lors du rappel seront interprétés et partagés avec Scott Kelly de Neurosis, personnage emblématique ayant toujours fait partie de l’aventure du combo comme un cinquième membre manquant. Sa présence fut donc plus que naturelle sur les planches et donnera le coup de grâce au public en apportant de l’épaisseur au show et à l’interprétation des derniers titres. En résumé, Mastodon nous a offert une très belle performance, mais malheureusement bien trop statique et manquant de communication entre les musiciens et avec le public, retirant forcément une part de magie de rock’n’roll. Malgré tout, depuis 1999, Mastodon a tracé la voie à toute une génération de métal progressif, débridé et technique. Je m’en suis pris plein la gueule et c’était bon ! Mastodon sonnera toujours comme un coup de canon, monstrueux !

 

Texte & photos : © Hugues Chantepie pour boosteleson.com

Merci à Valentin de Warner

 

Setlist Mastodon :
1- The Last Baron, 2- Sultan's Curse, 3- Divinations, 4- Ancient Kingdom, 5- Ember City, 6- Megalodon, 7- Andromeda, 8- Oblivion, 9- Show Yourself, 10- Precious Stones, 11- Roots Remain, 12- Mother Puncher, 13- Steambreather et encore avec Scott Kelly de Neurosis : 14- Scorpion Breath, 15- Crystal Skull, 16- Crack the Skye, 17- Aqua Dementia, 18- Spectrelight, 19- Diamond in the Witch.

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir !