MC50 / Driven Hips / Report live

L’Élysée Montmartre – Paris le mercredi 14 novembre 2018 avec AEG Presents France



MC5 ou plutôt MC50 était de retour pour la tournée intitulée à juste titre « Kick Out the Jams », album mythique sorti en 1969. Un groupe contestataire, sulfureux, pionner de l’esprit Punk avec un album contesté et critiqué jadis. Wayne Kramer nous remet le couvert ce soir pour le plus grand plaisir des vieux fans nostalgiques. Seul survivant sur les planches, Wayne est accompagné de pointures castées pour l’occasion comme Marcus Durant (Zen Guerrilla) au chant, Kim Thayil (Soundgarden) à la guitare, Brendan Canty (FUGAZI) à la batterie et Billy Gould (Faith No More) à la basse pour un live resservi avec brio après 50 longues années. Wayne Kramer rentre sur la scène armé de sa guitare aux couleurs du drapeau américain, avec une énergie impressionnante et se place au centre de la scène pour interpréter « Ramblin’ Rose », avant de laisser la place à Marcus et lancer les hostilités d’un rock énervé aux saveurs psychédéliques d’antan. D’ailleurs plus le set avancera, plus la sueur coulera, plus la folie d’une certaine décadence tout droit venue des années 1968 imprégnera les musiciens et la fosse de l’Élysée Montmartre ne s’y trompera pas. Wayne Kramer arpente la scène de long en large, armé de sa guitare, nous balance en pleine gueule une énergie brute du haut de ses 70 ans et fait crisser les cordes tel un ado en rébellion contre un certain Trump aujourd’hui. Le combat n’est jamais achevé, alors fuck ! Marcus Durant, en pseudo sosie de Rob Tyner par sa coupe de cheveux, son attitude proche de la transe, sera parfait dans cette reconstitution de ce live mystique et intemporel. Il jouera également des petits solos d’harmonica et d’un étrange instrument à l’allure de flute se tenant comme un saxo. Wayne Kramer et Kim Thayil nous enchanteront avec ces moments de complicité lors de leurs petites battles électriques. Billy Gould et Brendan Canty resteront en fond de scène les yeux rivés sur l’électron libre de la soirée un certain Wayne et donneront la note avec une cession rythmique proche de la perfection. Au milieu de cette ballade nostalgique de « Kick Out the Jams » nous aurons le droit de déguster d’autres pépites (voir setlist) comme la reprise de Them « I Can Only Give You Everything » de 1968. Un concert qu’il était important de vivre et pourtant l’Élysée Montmartre n’est restée qu’à moitié pleine, mais cette soirée sentait bon la révolution musicale et les saveurs de la liberté.

Let me up on the stand / Laisse-moi monter sur la scène, And let me kick out the jam / Et laisse-moi balancer la purée, Yes, kick out the jams / Oui, balancer la purée, I want to kick'em out ! / Je veux tout balancer !


Setlist : 1-Ramblin’ Rose, 2- Kick Out the Jams, 3- Come Together, 4- Motor City Is Burning, 5- Rocket Reducer No. 62 (Rama Lama Fa Fa Fa), 6- Borderline, 7- I Want You Right Now, 8- Starship, 9- Tonight, 10- Shakin’ Street, 11- Future/Now, 12- I Can Only Give You Everything, 13- Call Me Animal. Encore : 14- Sister Anne, 15- Let Me Try, 16- Looking at You.

Une très belle prestation des Français de Driven Hips et leur premier album « How To Behave » en première partie de MC50 ayant su donner l’impulsion nécessaire en ce début de soirée avec un rock stoner tout droit sorti d’une grange au fin fond des territoires sud-américains saupoudrés d’esprit seventies. Driven Hips nous donne donc l’envie de rêver, de parcourir les grands espaces et pourquoi pas sur nos routes de France ! Ce premier essai est une réussite, la fluidité de l’ensemble caresse les oreilles et la complicité est bien présente sur la scène. Il ne reste plus qu’à salir un peu l’ensemble pour rivaliser avec les plus grands du genre !

 

Texte et photos : © Chantepie Hugues
Merci à Roger et AEG Presents France

 

Facebook : MC50

Site : MC50

Facebook : Driven Hips

Site : Driven Hips

 

Cliquez sur les photos ci-dessous ! MC50 & Driven Hips



Cliquez sur les photos Driven Hips ci-dessous !