Pop Evil / Fallen State / Sweet Needles: Report Live


Le Trabendo le 20 février 2019 avec GDP


Le Trabendo est investi ce soir par un groupe de rock américain plutôt rare en France, Pop Evil, formé par Leigh Kakaty dans les années 2001. Le combo s’intéresse aujourd’hui à l’Europe, car notre façon de penser le Rock leur donne le sentiment de se mettre en danger, notre avidité à découvrir de nouvelles choses en sortant de chez nous les fascine, par opposition aux Américains, plutôt passifs dixit Leigh. L’importance est de savoir si la valeur montante de la scène Rock US est à la hauteur de sa réputation et possède les armes pour conquérir nos vastes territoires. À mon arrivée sur les lieux, l’inquiétude me gagne car la salle reste tristement vide à part une fan base toujours plaquée à la scène pour le meilleur et pour le pire ! Mais avant de découvrir le phénomène, deux groupes vont se succéder sur les planches, Sweet Needles et Fallen State.

 

Les hostilités commencent donc avec Sweet Needles, combo parisien formé en 2012. Oscar Bonnot, en frontman accompli, a déjà tout compris avec les codes de la mise en scène, n’hésitant pas à se rouler au sol, jouer avec le fil de son micro ou haranguer le public avec énergie et conviction. Ses compères ne sont pas en reste et distillent dans une attitude Rock’n Roll riffs et rythmique lourde avec un mélange de Hard Rock / Metal / Stoner plutôt agréable aux esgourdes. Le pari reste donc réussi pour cette jeune formation en devenir, malgré un son médiocre encore une fois au Trabendo et ça se confirmera avec Fallen State et Pop Evil.

 

Accueillons maintenant le British Rock band Fallen State et son rock puissant emmené par ce lion enragé de Ben Stenning, qui ne tient pas en place et arpente la scène de long en large comme si le besoin de convaincre lui était indispensable. Une voix chaude pour un Rock à l’esprit US, malheureusement le combo est desservi par le son et c’est dommage, car nous passons complètement à côté ce soir d’une formation intéressante malgré des chansons très « stade » à la Papa Roach ou Nickelback, mais plutôt intelligente ! Jon Price à la guitare nous envoie quelques riffs harmonieux et techniquement irréprochables. Le mois d’avril nous réserve un premier album, « A Deadset Endeavour »… Affaire à suivre sur la platine pour du bon son à la hauteur de Fallen State !

 

Cliquez pour agrandir et faire défiler les photos !

 

Cliquez pour agrandir et faire défiler les photos !

L’heure est venue d’observer le nouveau phénomène Pop Evil et bien malheureusement, le coup de cœur live ne se produira pas ce soir. La prestation est décevante en tout point, peu de public dans une salle trop grande et le set se déroule sans grand enthousiasme des deux côtés du show. Leigh Kakaty malgré des efforts n’est pas en forme et ça se voit aussi bien par ses disparitions intempestives, par sa voix en deçà desservie par un son calamiteux – mais que font les ingénieurs du son ? – ou les fûts de la jolie Hayley Cramer qui restent irrémédiablement trop présents. Véritable déception tellement le combo est plaisant à écouter sur cd où il mélange avec talent et subtilité gros Rock US et Pop puissante. Pop Evil est pourtant une boîte à tubes avec des titres entraînants et fédérateurs comme « Be Legendary » ou le pêchu et entêtant «Trenches » (voir setlist). Deux reprises, « Deal With the Devil/Bodies (Drowning Pool cover) » et « Deal With the Devil/Bodies (Drowning Pool cover) », donneront un peu d’entrain au Trabendo et un semblant de réussite. Pourtant, en analysant chaque membre, tout le monde fait son job, Dave Grahs à la guitare et en soutien au chant ou Matt DiRito à la basse, bien mobile sur les planches. Même si tout cela peut paraître négatif, je vous conseille d’aller écouter leur dernier opus « PopEvil » sorti dans les bacs en 2018 chez Eone Music, pour tous les amateurs de gros sons US ! Ces choses-là arrivent en live, il faudra donc vite oublier cette date non représentative de ce dont est capable Leigh Kakaty et sa bande… Revenez-nous en forme Messieurs pour nous mettre enfin à terre !  

Texte et photos : © Chantepie Hugues pour boosteleson.com
Merci à Réplica et GDP pour l’accréditation


Setlist Pop Evil : 1- Boss's Daughter, 2- Colors Bleed, 3- Ex Machina, 4- Deal With the Devil/Bodies (Drowning Pool cover), 5- Torn To Pieces, 6- Last Man Standing/Eye of the Tiger (Survivor Cover), 7- A Crime to Remember, 8- Ways to Get High, 9- Be Legendary, 10- Footsteps, 11- Take It All, 12- 100 In A 55, 13- Waking Lions, 14- Trenches
Cliquez pour agrandir et faire défiler les photos !