Report live Walking Papers / Guttercats

Le 20 Septembre à Petit Bain à Paris avec SpeakEasy



Je me dirige vers la salle « Petit Bain » située en bord de Seine pour assister au show de Walking Papers, formation américaine tout droit venue de Seattle. Mais avant le dandy au chapeau, place au Rock-Glam de Guttercats emmené de main de maître par l’ex Baby Strange, Guts Guttercat.  Entre acoustique et électrique, l’ambiance Rock’n’roll du fond du garage est bien présente et Guts en leader affiche une attitude et une maitrise du show à la perfection sur les terres oubliées du Rock Frenchy. Le combo délivre son set avec une passion débordante et l’on sent leur désir de transmettre la bonne énergie à la salle au son des guitares. Et même si ce début de soirée est un peu parsemé, Guttercats n’a laissé personne indifférent et l’impact de leur Rock’n’roll à l’esprit anglo-saxon un peu « crade » fut transmis avec dextérité et passion. Très belle découverte sous des lights, une fois n’est pas coutume, d’une belle texture. Dernier album en date « Follow Your Instinct » à écouter avec une pointe de nostalgie et une oreille tendue vers 2018 !

 

Cliquez sur les photos !


L’attente est grande de revoir Jeff Angell sur les planches tellement l’artiste transpire d’intelligence musicale et de présence scénique. Malgré le fait que Duff McKagan (Guns N’ Roses) ait composé en partie ce dernier album « WP2 », celui-ci ne sera pas présent à Paris ce soir, retenu sur d’autres projets ainsi que Barret Martin aux fûts. Sûrement une des raisons inexplicables pour tout fan de leur musique de ne pas s’être déplacé en masse ce soir, car le Petit Bain ne fera pas le plein. C’est bien dommage pour le groupe, mais tant mieux pour tous les mélomanes présents, tout confort face à la véritable tête pensante de la formation Jeff Angel. Jeff ne se consacrera que sur sa voix chaude, sensuelle et abandonnera pour l’occasion sa guitare pour jouer avec une belle attitude rock’n’roll avec micro et pied de micro que j’ai cru me prendre en pleine face ! C’était sans compter sur la maitrise de l’artiste qui eut un léger sourire face à mon recul…  Les titres vont s’enchainer tout naturellement sans heurts, avec délicatesse dans les vapeurs d’alcool, dans un cadre intimiste et feutré, le tout enveloppé de couleurs à la fois sombres mais chatoyantes. Ce soir nous vivons au plus près de l’essence même de la musique avec un grand « M ». Pas besoin et pas envie de vous énumérer les titres (voir setlist), Jeff Angel et sa formation c’est autre chose, on flotte, on nage entre jazz, pop, rock et sons purement intimistes, qu’importe le nom, qu’importe la forme, l’histoire musicale vous happe dans un tourbillon de sentiments. Contrebasse, saxo, guitare, basse, orgue Hammond, baguettes et danse lancinante du corps s’harmonisent à merveille dans la moiteur de Petit Bain, on flotte sur la Seine et dans nos esprits pour un concert hors du commun ! Que dire de plus, j’en rapporte quelques images en témoignage d’une date gravée dans notre âme avec la douceur du velours des pubs imprégnés d’une odeur de sueur et de tabac. Il ne vous reste plus qu’à faire tourner vos platines en espérant voir sortir du chapeau le bon génie Jeff vous interpréter avec son âme les albums « Walking Papers » de 2013 et « WP2 » de 2018.


Setlist : 1- This Is How It Ends, 2- How It Feels Death (THE MISSIONARY POSITION), 3- on the Lips, 4-Hard to Look Away, 5- Somebody Else, 6- I’ll Stick Around, 7- King Hooker, 8- Into the Truth, 9- A Place Like This, 10- The Butcher, 11- Every Man For Himself (THE MISSIONARY POSITION), 12- Capital T, 13- Two Tickets and a Room, 14- Already Dead, 15- The Whole World’s Watching, 16- Your Secret’s Safe with Me, 17- Leave Me in the Dark, 18- Red and White.

 

Texte et photos : © Chantepie Hugues


Merci à Andy (Tour Manager Walking Papers) & Jean-Louis Schell de SpeakEasy

 

Cliquez sur les photos !